Imagerie Mentale Visuelle - Lucid Dream Therapy

Aller au contenu
L'Imagerie Mentale Visuelle
pour mettre un terme aux cauchemars et aux mauvais rêves
Un outil thérapeutique pour traiter toutes formes de cauchemars récurrents
La thérapie par révision et répétition de l’imagerie mentale visuelle (IMV) a été mise au point par le Dr Barry Krakow dans le courant des années 1990. Elle était initialement destinée aux personnes dont les cauchemars avaient pour origine une agression sexuelle. Les résultats ont été tels qu’elle fût très vite utilisée comme outil thérapeutique pour traiter toutes formes de cauchemars en lien avec un trouble de stress post-traumatique (SSPT) ou encore, avec des cauchemars idiopathiques (sans cause psychopathologique) présentant un scénario onirique récurrent.

Enfants et adultes
Elle fonctionne aussi bien avec les adultes qu’avec les enfants selon un protocole non spécifique. Elle doit en effet être adaptée à chaque personne selon son âge, sa situation, sa demande et ses attentes.
 
Mémoire prospective
Cette thérapie a pour but de modifier le contenu effrayant du cauchemar en lui substituant des images apaisantes et une issue positive. Elle s'inscrit dans le courant cognitivo comportemental. Nous l'utilisons pour apprendre aux enfants, aux adolescents et aux adultes à gérer le cauchemar à l’état de veille. Ainsi, grâce à la mémoire prospective, le scénario onirique s’en trouve positivement impacté.
 
Efficacité démontrée empiriquement et scientifiquement
Toute personne ayant fait appel à cette méthode atteste qu’elle est très efficace pour diminuer l’intensité du cauchemar. Les études scientifiques viennent étayer ce constat
 
Efficacité décuplée en travaillant sur plusieurs axes
La particularité de notre approche est d’associer l’IMV au travail sur la lucidité onirique, au rêve éveillé, voire (pour les adultes uniquement), à l’hypnose. Ainsi, les résultats sont beaucoup plus rapides et le nombre de séances réduites au minimum.
 
Pluridisciplinarité
L’IMV peut être compatible avec un traitement psychothérapeutique en cours pour autant que les différents thérapeutes coordonnent leurs interventions et la nature de leurs actions.
 
Made with WebSite X5
©2018 Emmanuel Viaccoz
Retourner au contenu